Emilie Marsh + Queen of the Meadow

Pop / Rock / Folk
jeudi 09 décembre 2021 - 19h30
8€ (Adhérents) / 11€ (Prévente) / 13€ (Sur place)
réservez vos places
La parole à l'organisateur
Emilie Marsh
Une amoureuse qui roule. Tenue en éveil par des mélodies immédiates etune énergie rock’n’roll, les rugissements du moteur. Elle s’appelle Émilie Marsh, et elle réinvente aujourd’hui ce qu’est le Nevada. Un état américain, direz-vous. Or, la musicienne d’origine franco-britannique n’y a jamais mis les pieds. Nevada, pour ce véhicule qui n’existe plus, ce vintage qu’on recherche sans cesse, mués de nostalgie. Nevada, parce que « va » inscrit la musique et les textes d’Emilie Marsh dans un mouvement qui se poursuit, quelle que soit sa destination. Du moins si elle y parvient... Car Nevada, c’est l’histoire d’une femme qui prend la route pour retrouver l’être aimé, avant de se laisser désorienter par ses pérégrinations et changer de trajectoire. Finalement, le point d’arrivée ne sera peut-être pas celui qu’on croit. Piste après piste, Émilie Marsh révèle de nouvelles facettes de son jeu d’autrice, compositrice, chanteuse et multi-instrumentiste.
Tube instantané, Nevada est une invitation au voyage, tant géographique que sentimental, souligné de riffs vénéneux.
Nevada paraît sur le fabuleux label FRACA !!!, co-fondé en 2018 par Émilie, Katel et Robi, et où les voix féminines sont mises à l’honneur.

Queen of the Meadow
Cela fait maintenant quatre ans que Queen of the Meadow nous enchante de ses chansons folk délicates que l'on rapproche régulièrement des œuvres de Nick Drake, Vashti Bunian, Elliott Smith ou encore Judy Sill. Mais il serait temps de s'affranchir de ces figures tutélaires (...) Helen Ferguson, aka Queen of the Meadow, s'est mise à l'écriture tardivement, sous l’impulsion viscérale de laisser s'exprimer ses propres démons à travers des mélodies radieuses. De son côté, Julien Pras est connu depuis près de 25 ans comme l'un des plus habiles orfèvres en matière de chansons pop sensibles (Calc, Pull). A eux deux, ils parent des plus belles étoffes des morceaux qu’elle compose dans sa langue natale et surpiquent des instruments dont il retravaille le son dans les moindres détails pour obtenir un habit d'une élégance raffinée, destiné à survivre à l'épreuve du temps et des ré-écoutes. Pari réussi depuis le premier album Aligned with Juniper (sorti chez Tiny Room Rds en 2016) et surtout A Room To Store Happiness (sorti chez Only Lovers Rds en 2018).Le titre de l'album de Queen of the Meadow « Survival of the Unfittest » que l'on peut traduire par "la survie des plus inadaptés" s'inspire de la théorie d'Herbert Spencer sur la sélection naturelle qui condamne ceux qui ne sont pas nés avec toutes les chances de leur côté à rester en bas de l'échelle toute leur vie. Mais cette acception s'élargit à tous les types de marginaux et de souffre-douleurs, pour peu que l'on pénètre plus profondément dans les textes...
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.