Las Lloronas

Las Lloronas
La parole à l'organisateur
Ces trois musiciennes bruxelloises ont cette séduction qui sied si bien aux âmes authentiques. Elles s’amusent avec leurs voix, à qui elles font faire du tout terrain.

Organe reflet et relai de leurs turpitudes, de leur joie, de leur lamentation, capable de se tapir ou de rugir, de slamer ou de susurrer. Sura Solomon, Amber in‘t Veld, Marieke Werner manient en outre avec décontraction et connivence leur banjo, leur accordéon, leur guitare ou encore leur clarinette. Leur cercle mélodique aurait pu se révéler intime et exclusif. C’est sans compter l’invitation évidente et l’envie de partage qui émanent des musiciennes. La dimension inclusive, la richesse des sonorités acoustiques transforment le spectacle en expérience. Ces trois femmes pourraient bien devenir nos nouvelles amies.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.