Natanël, par l

Natanël, par l'Opéra Pagaï (Théâtre Jeune public)

Conte / Humour / Marionnettes / Théâtre
Jusqu'au vendredi 07 décembre 2018
Glob Théâtre
8€ (Tarif plein) / 6€ (Tarif réduit)
Réservez votre place :
La parole à l'organisateur
NATANAEL OU "J'ADORE LES CAROTTES C'EST CE QUE JE PRÉFÈRE DANS LES PETITS POIS"

Diego Sinibaldi, du haut de ses 9 ans, sait raconter les histoires comme personne : des aventures de prince, de maitre et d’apprentis, de sabre chinois et de morve géante ! Le fils de Sophie Cathelot, comédienne des Pagaï, en a tellement dans sa besace que l’Opéra Pagaï s’est dit : tiens, si ces histoires à l’imaginaire débridé devenaient spectacle? Si on y ajoutait notre savoir-faire de grands, à quoi cela ressemblerait ?
Ils ont donc monté les aventures de Natanaël, marionnette rousse aux yeux grands ouverts sur le monde, en prenant bien soin de ne pas dénaturer les rebondissements abracadrants, la syntaxe décomplexée et la foule d’expressions poétiques. Dans un joyeux bric à brac de théâtre d’objets, deux comédiennes mettent en mouvement ces histoires qu’on s’invente avant que le monde des adultes ne nous rattrape.


Opéra Pagaï est un collectif de comédiens à géométrie variable (de 8 à 50 personnes selon les projets). Depuis la création de la compagnie en 1999 à Bordeaux, ils ont pris l’espace public comme champ d’investigation principal et ont choisi de s’affranchir des habituels formats de lieux et de représentation. Cyril Jaubert, directeur artistique d’Opéra Pagaï, aime « jouer de l’ambiguïté entre le vrai et le faux, chercher la proximité avec le public ou la population, étudier la ville et ses singularités, son patrimoine humain, habiter l’espace public, interroger l’anodin et le quotidien.» Leurs entreprises de grand détournement (Les Sans balcons, la Maison sur l’eau...) ont fait leur réputation autant que leurs créations in situ à très large échelle (Safari Intime, Far Ouest, Cinérama ou 80% de réussite).
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.