Bernard Herrmann, l

Bernard Herrmann, l'age d'or du cinéma Hollywoodien

Classique / Musique Contemporaine
vendredi 08 mars 2019 - 20h
Auditorium de Bordeaux
15€ (Tarif réduit) / 30€ (Tarif plein)
Jeu en cours
A gagner : 2X2 places
La parole à l'organisateur
À l’instar de Federico Fellini et Nino Rota, ou Sergio Leone et Ennio Morricone, le tandem formé par le cinéaste Alfred Hitchcock et le compositeur Bernard Herrmann est entré dans la légende du 7e Art : les musiques de La Mort aux trousses ou de Psychose, figurant au programme de ce concert d’ouverture de la deuxième édition de Ciné-notes, sont entrées dans la mémoire collective.
Mais Bernard Herrmann (1911-1975), durablement marqué par la musique de Ravel et Debussy, proche de Charles Ives et Aaron Copland, a signé maintes autres partitions pour le cinéma, recyclant parfois ses œuvres de musique « pure » (voir le Concerto « macabre » de 1944, musique de concert écrite pour être interprétée dans le film Hangover Square). Ne fit-il pas ses débuts, en 1941, dans un autre film-monument, Citizen Kane d’Orson Welles – dont est également tiré Salammbô, interprété ici par la soprano Joyce El-Khoury ? De Mankiewciz (L’Aventure de Madame Muir, le film favori du compositeur) aux cinéastes du « Nouvel Hollywood » (le très hitchcockien Obsession de Brian De Palma), en passant par François Truffaut, grand passeur de Hitchcock en France (Fahrenheit 452, La Mariée était en noir), le présent programme retrace un certain âge d’or du cinéma.

PROGRAMME
Psycho, suite
Fahrenheit 451, suite
Citizen Kane : ouverture et air de Salammbo
La Mariée était en noir, suite
Hangover Square, Concerto macabre
Obsession, valse lente
The Ghost and Mrs Muir, suite
La Mort aux trousses, suite
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.