Gros

Théâtre
Du mardi 17 novembre 2020 au vendredi 27 novembre 2020
mar. 17 nov. - 14h00
mar. 17 nov. - 20h00
mer. 18 nov. - 14h30
jeu. 19 nov. - 14h00
jeu. 19 nov. - 20h00
ven. 20 nov. - 10h00
ven. 20 nov. - 20h00
sam. 21 nov. - 19h00
mar. 24 nov. - 14h00
mar. 24 nov. - 20h00
mer. 25 nov. - 20h00
jeu. 26 nov. - 14h00
jeu. 26 nov. - 20h00
ven. 27 nov. - 10h00
ven. 27 nov. - 20h00
10€ (Adhérents) / 16€ (Adhérents) / 13€ (Tarif plein) / 26€ (Tarif plein)
réservez vos places
La parole à l'organisateur
Texte Sylvain Levey
Mise en scène et dispositif scénique Matthieu Roy

Avec délicatesse et humour, l’auteur et comédien Sylvain Levey nous parle de son rapport, et du nôtre, à la nourriture et au corps. De l’art de conjuguer pudeur et générosité.

L’adolescence est le temps de toutes les transformations. Sylvain Levey les a souvent décrites dans son travail d’auteur, lui qui, depuis une quinzaine d’années, signe une œuvre énergique et sensible, drôle et engagée, largement traduite et récompensée. Mais avant d’écrire, l’auteur a été comédien, et avant d’être comédien, il a été gros. Rien d’anodin là-dedans, tant notre rapport au corps définit notre rapport au monde, la manière dont nous nous percevons, dont nous sommes perçus, aussi. Dans Gros, justement, Sylvain Levey monte sur scène pour raconter comment, vers l’âge de dix ans, un enfant crevette se métamorphose « en hippopotame, en montgolfière ou en petit gros ». Sous le regard complice du metteur en scène Matthieu Roy, il nous fait, dans tous les sens du terme, entrer dans sa cuisine : un espace à la fois intime et partagé, propice aux confidences, aux plaisirs, mais aussi aux inquiétudes liées à la nourriture. Derrière cet autoportrait en mangeur affleurent des questions qui concernent chacun, à la fois dans son intimité et dans ses rapports aux autres : ce que notre corps révèle ou trahit de notre société, de son rapport à l’image. Ces questions, Sylvain Levey les aborde sans fausse pudeur, armé du courage que lui donne l’énergie d’une écriture qui toujours privilégie la vivacité, l’engagement et l’émotion. « On peut pleurer à tous les âges et à tous les poids. » Et rire, aussi.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.