Hamlet

Hamlet

Théâtre
Du mardi 05 janvier 2021 au samedi 09 janvier 2021
mar. 05 janv. - 19h30
mer. 06 janv. - 19h30
jeu. 07 janv. - 19h30
ven. 08 janv. - 19h30
sam. 09 janv. - 19h30
10€ (Adhérents) / 16€ (Adhérents) / 13€ (Tarif plein) / 26€ (Tarif plein)
réservez vos places
La parole à l'organisateur
Texte Shakespeare
Traduction et mise en scène Gérard Watkins

Le spectre est de retour ! Gérard Watkins crée au TnBA une mise en scène du chef d’œuvre de Shakespeare hantée par la violence du monde contemporain, portée par l’incandescence d’Anne Alvaro.

Le monde est pourri. Le Danemark va entrer en guerre. Le roi Hamlet est mort assassiné. Son fils Hamlet est inconsolable. Son oncle Claudius a pris le trône et épousé sa mère, veuve du défunt roi. Et voilà que le spectre du vieux roi fait son apparition… Hamlet décrit un monde devenu fou. La guerre couve partout : entre les nations, entre les sexes, entre parents et enfants. Au sein des consciences, surtout. Face à cette folie du monde, deux folies comme autant de contrepoisons : la folie de Hamlet, la folie du théâtre. Pièce de tous les excès, Hamlet est, de tous les textes de Shakespeare, celui qui va le plus dans l’exploration de la violence, violence du monde qui, hier comme aujourd’hui, paralyse les consciences, jusqu’à déclencher en retour la violence incontrôlable des hommes. Violence du théâtre, aussi, miroir qui tend au monde le reflet de sa propre folie. Anne Alvaro, au parcours marqué de rencontres mémorables avec Shakespeare, endosse le rôle du prince du Danemark, armée de sa radicalité unique, de sa force tragique et d’une puissance subversive et comique qui n’appartiennent qu’à elle. Au plateau face à elle dans le rôle de Claudius, le metteur en scène Gérard Watkins nous livre une vision de la pièce de Shakespeare pleine de fièvre et de folie, qui heurte de plein fouet les préoccupations de notre monde bouleversé.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.