POTICHE

POTICHE

Théâtre
Du vendredi 06 novembre 2020 au samedi 28 novembre 2020
ven. 06 nov. - 20h30
sam. 07 nov. - 20h30
jeu. 12 nov. - 20h30
ven. 13 nov. - 20h30
sam. 14 nov. - 20h30
dim. 15 nov. - 15h00
jeu. 19 nov. - 20h30
ven. 20 nov. - 20h30
sam. 21 nov. - 20h30
jeu. 26 nov. - 20h30
ven. 27 nov. - 20h30
sam. 28 nov. - 20h30
Théâtre des Salinières
22€ (Tarif unique)
réservez vos places
La parole à l'organisateur
Comédie de Pierre BARILLET et Jean-Pierre GREDY
Mise en scène : Alexis PLAIRE / Avec : Laura LUNA, David MIRA-JOVER, Jean-Marc COCHERY, Marine SEGALEN, Julie UTEAU et Alexis PLAIRE ou Jan CAPLIN

Oui, Suzanne est une potiche… mais elle n’est pas une cruche ! 

Suzanne Pujol est la femme très bourgeoise et très discrète d'un riche industriel pour le moins détestable. Tandis que son réactionnaire de mari lutte contre l'inspection du travail et les syndicats, elle n'a pour toute occupation que ses rosiers, son jogging, sa broderie, ses poèmes, ses bonnes œuvres, ou encore le défilé de majorettes qu'elle organise tous les ans. Pour tous, elle est une "potiche".
Mais voilà qu'une seconde chance s'offre à l'épouse si effacée. Le patron despotique Pujol a frappé un de ses ouvriers et se trouve contraint de partir en « convalescence ». C'est Suzanne qui se voit donc obligée de reprendre l'usine en main. Une nouvelle femme est née !


Créée en 1980 au Théâtre Antoine avec Jacqueline Maillan, Potiche aborde, avant l’heure, des sujets très actuels comme la prise de pouvoir par les femmes ou la révolte des gilets jaunes.
La pièce fut diffusée dans la célèbre émission Au théâtre ce soir en 1983. Ensuite, vint le film en 2010 réalisé par François Ozon avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu et Fabrice Luchini.


LA PRESSE lors de la création en 1980 :

« Un public au comble du bonheur. » Le Figaro
« De rebondissements en surprises, de chamboulements en situations imprévues qui ne laissent pas le temps de souffler. » Pariscope
« Vous voulez vous amuser ? Courez voir Potiche sans hésitation. » Aspects de la France
« La pièce tourne rond, à vive allure. C’est du bon boulevard. » Le nouvel Obs
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.